Réussir la cohabitation entre animaux de compagnie

Publié le : 24 janvier 2022

Réussir la cohabitation entre animaux de compagnie - chat - VetPocket

Merci @black_kitty_boo pour cette photo adorable ❤

Nombreux sont les Français qui partagent leur quotidien avec un ou plusieurs animaux de compagnie et la cohabitation entre animaux est très importante. Les études menées ces dernières années ont montré que nous sommes l’un des pays européens qui en accueille le plus grand nombre. 

L’envie d’agrandir la famille peut se faire sentir ! 🏡 Le nouvel arrivant peut très bien s’entendre avec celui qui est déjà présent sur les lieux. Une seule condition : respecter certains principes et faire les choses en douceur. Nous allons voir ensemble comment mettre toutes les chances de votre côté. 🐾

 

La cohabitation entre animaux selon l’espèce animale

Pour les chiens 🐶

Le chien est un animal social. Il a grandi auprès de l’Homme et a toujours été domestiqué. Il peut être éduqué et socialisé dès son plus jeune âge, ce qui favorise la cohabitation avec les autres animaux s’il y est habitué tôt.

Une étude menée chez des chiens libres (chiens vivant en petites communautés comme à la Réunion par exemple) (Majumder et al., 2014) a montré que sur une journée, 1/10 de leur temps est consacré aux interactions. Ceci représente tout de même plus de deux heures par jour ! d'où l'importance des interactions entre animaux pour le bien-être du chien. Le fait de vivre avec un compagnon peut donc être hautement bénéfique pour votre chien, à condition que la cohabitation se passe bien !

 

Pour les chats 🐱

Le chat a des relations plus complexes avec les autres animaux. Il apprécie son indépendance mais peut aussi cohabiter avec d’autres animaux. Le comportement indépendant du chat peut être apprécié en comparant les interactions entre chats sauvages et entre chats domestiques libres. Les premiers ne se regroupent pas dans la nature, les seconds ont tendance à se grouper en petites unités. Il y a donc une évolution au fil du temps, qui est certainement due à la domestication.

Les préférences sociales dépendent hautement du caractère de chaque chat. Certains préfèreront être seuls sans autres animaux, tandis que d’autres s’entendront bien avec des compagnons.

 

Du côté des nouveaux animaux de compagnie (NAC) 

            Les nouveaux animaux de compagnie (aussi désignés par l’abréviation NAC) regroupent une grande diversité d’espèces animales. Ils sont de plus en plus présents dans les foyers français. La plupart de ces animaux vivent en couple ou en groupe.

 

La cohabitation entre animaux : les furets 🦡

Le furet est un animal social, il a une activité plutôt diurne. Cet animal est dérivé du putois ; l’espèce sauvage la plus proche vit en Californie. Il est très curieux et aime jouer. Il cohabite très bien avec d’autres espèces animales et avec les autres furets, à condition de prendre des précautions. Le furet est un carnivore, qui ne doit donc pas être placé en compagnie de proies (rongeurs ou lapins par exemple).

⚠ Il doit être surveillé régulièrement et placé dans un environnement sécurisé.

 

La cohabitation entre animaux : les lapins 🐰

Le lapin est une proie, il a lui aussi une activité diurne. C’est un animal social qui vit en couple toute sa vie : il est donc préférable d’en adopter deux. Il est de nature craintive et a tendance à se cacher à la moindre menace.

⚠ Il est extrêmement sensible au stress : les interactions avec les autres animaux doivent donc être bien encadrées et se dérouler en douceur. 

 

La cohabitation entre animaux : les rongeurs 🐭

Les rongeurs sont un groupe d’animaux regroupant plusieurs espèces. La plupart d’entre eux vivent en groupe, dans ce cas, il est préférable d’en adopter au moins deux. En effet, un animal social qui vit seul en permanence subit un stress, ce qui pose un problème de bien-être animal.

  • Le cochon d’Inde (aussi appelé cobaye) est un animal à activité diurne, qui vit en groupe. Il est originaire d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud. Il vocalise beaucoup, ce qui peut être surprenant pour un autre animal ou pour un humain non averti !
  • Le chinchilla est un animal nocturne originaire de la Cordillère des Andes. Il vit généralement en harem. En tant qu’animal de compagnie, il est généralement logé en volière, car il a besoin de se déplacer en verticalité.
  • L’octodon est originaire du Chili. Il vit lui aussi en groupe. Cet animal n’est pas très répandu en France.
  • Le rat est un animal très sociable, qui vit partout où l’Homme se trouve. Il doit vivre avec des congénères avec lesquels il peut interagir et il a besoin de contact et d’interactions.
  • La souri blanche est quant à elle un animal nocturne qui vit en petit groupe.
  • La gerbille est un animal diurne originaire de Chine et de Mongolie. Elle est monogame et vit en groupe.
  • Il existe de multiples espèces de hamsters. Certaines espèces de hamster sont solitaires : hamster doré, hamster de Chine - le fait d’en mettre plusieurs ensembles en dehors des périodes de reproduction peut conduire à des bagarres, voire à des mises à mort. D’autres vivent au contraire en petites colonies : hamster russe, hamster de Roborovski. 

 

Attention :

⚠ La plupart des NAC sont des animaux très prolifiques. Il faut donc faire en sorte de ne pas faire cohabiter des animaux de même sexe, ou bien d’en faire stériliser au moins un des deux. Chez certaines espèces, la stérilisation est cependant contre-indiquée. N’hésitez pas à discuter des différentes alternatives avec un vétérinaire spécialisé.

⚠ Une règle d’or chez les NAC est de ne pas faire cohabiter deux animaux originaires d’un continent différent. Il faut par exemple éviter de mettre en contact un cochon d’Inde avec un lapin, à cause d’un risque de contamination infectieuse : le lapin est porteur asymptomatique de différentes bactéries (Bordetella Bronchiseptica par exemple) pouvant être transmise au cochon d’Inde qui y est très sensible (Deeb et al.). Cela peut causer des maladies, voire la mort.

 

Pour les poissons d’aquarium 🐟

Finissons par un petit aparté sur les poissons vivant en aquarium. Chez ces animaux, il est évidemment moins facile d’étudier les relations sociales. Cependant, quelques principes peuvent vous aider à favoriser la cohabitation entre les différents poissons vivant ensemble. 

Tout d’abord, il faut s’assurer que les poissons choisis peuvent cohabiter. Ils doivent se satisfaire des mêmes conditions environnementales (eau douce ou salée, température, densité de population...). De plus, certains poissons ne sont pas adaptés à la vie en groupe. Par exemple, le Combattant (Betta splendens) peut comme son nom l’indique se montrer agressif avec ses congénères. 

Enfin, l’introduction d’un nouvel arrivant doit se faire de manière progressive. Vous pouvez d’abord introduire un sac plastique rempli d’eau contenant le nouveau venu dans l’aquarium pendant quelques heures, pour que les poissons s’habituent les uns aux autres avant d’être mis en contact.

 

La cohabitation entre animaux, un équilibre qui dépend de plusieurs paramètres

[caption id="attachment_1279" align="aligncenter" width="719"]cohabitation entre animaux de compagnie - chien et chat - amour Merci à Elodie de @orion_and_raptor pour cette jolie photo ❤[/caption]

 

            Maintenant que vous êtes informés sur les particularités de chaque espèce animale concernant la cohabitation, il est temps d’envisager les autres paramètres qui peuvent influencer celle-ci.

 

  • Un équilibre dépendant de l’âge

            L’âge est un facteur qui peut beaucoup influencer la cohabitation entre animaux. Les animaux jeunes ont souvent un tempérament curieux et joueur et sont plus énergiques que leurs congénères plus âgés. De ce fait, ils peuvent se montrer trop brutaux ou trop entreprenants envers ces derniers.

            D’un point de vue éducatif, vous mettrez toutes les chances de votre côté en commençant à socialiser votre animal dès son plus jeune âge. Une fois qu’il est correctement vacciné, il est conseillé de le mettre au plus tôt en contact avec des congénères ou avec d’autres animaux, en veillant bien entendu à la sécurité de tous. 

 

  • Un équilibre dépendant du sexe

            Le sexe des deux animaux amenés à se côtoyer influence également leur entente potentielle. Premièrement, il est fortement déconseillé de faire cohabiter deux animaux du sexe opposé qui ne sont pas stérilisés, sauf si vous êtes prêts à en accueillir d’autres rapidement ! Soyez vigilants, car même s’ils sont de la même famille (frère et sœur, mère et fils, etc.) ou qu’ils sont jeunes, cela ne les empêchera pas de se reproduire.

            Si vous tentez de mettre en contact deux mâles non castrés, il est possible que des bagarres aient lieu, a fortiori si des femelles sont dans les environs.

 

  • Un équilibre dépendant des expériences passées des deux animaux

            Enfin, la qualité de la relation entre vos animaux dépendra grandement des expériences qu’ils ont vécues précédemment au contact d’autres congénères. En effet, un animal qui a toujours eu des expériences agréables avec les humains et les animaux interagira plus volontiers avec ceux-ci qu’un animal qui a déjà été agressé ou apeuré par un congénère.

A ce propos, si vous comptez adopter un nouvel animal, pensez aux refuges et aux associations qui cherchent des familles prêtes à accueillir des animaux adultes ! Les chiots et les chatons sont bien entendu très mignons, mais les adultes sont beaucoup moins prisés alors qu’ils sont tout autant abandonnés. Un animal adulte a déjà des bases d’éducation et de socialisation. Vous pourrez vous renseigner sur son caractère et ses habitudes de vie, ainsi que sur ses relations avec les autres animaux.

            Des animaux qui sont présentés l’un à l’autre quand ils sont jeunes auront de grandes chances de bien s’entendre. Pour information : chez le chien, la période de socialisation se situe entre l’âge de trois semaines et l’âge de trois mois (Freeman et al., 1961). Il est donc conseillé de l’habituer dès cette période aux autres animaux qu’il pourra être amené à côtoyer. 

 

Une rencontre réussie, pour favoriser la cohabitation entre animaux

[caption id="attachment_1305" align="aligncenter" width="600"]Cohabitation entre animaux - chats - VetPocket - love Merci @celtic_lumos_bengal pour cette photo d'amour 💕[/caption]

 

Les premiers contacts entre vos deux animaux constituent une base fondamentale pour une cohabitation réussie. Voici quelques conseils pour que les présentations se déroulent bien :

  • Faites en sorte que les deux protagonistes s’habituent à leurs odeurs respectives sans se voir tout de suite. Pour cela, vous pouvez échanger certaines de leurs affaires (leurs couvertures par exemple) ou les placer dans des pièces adjacentes.

 

  • La rencontre doit se dérouler en douceur. Faites preuve de patience : la relation peut mettre du temps à se mettre en place. Le lieu de rencontre doit être un endroit neutre. Évitez de laisser des jouets ou de la nourriture pour ne pas créer une source de conflit. Vous pouvez par contre leur donner des friandises lorsqu'ils agissent calmement et vont se voir, pour faire du renforcement positif.

 

  • Les animaux ne doivent pas être surpris ou dérangés en plein activité - quand ils dorment ou quand ils mangent par exemple. Veillez à bien les surveiller quand ils font connaissance, car leurs réactions peuvent parfois être brutales. Ne les laissez pas seuls avant d’être parfaitement sûr qu’il n’y aura pas de bagarre.

 

  • S’il y a une grande différence de taille ou d’âge entre vos deux animaux, assurez-vous que le plus grand et/ou le plus jeune ne soit pas trop brusque avec l’autre. Si vous mettez en contact un chat et un chien, gardez le chien en laisse car une fuite de la part du chat peut lui donner envie de le poursuivre. Prévoyez aussi un endroit où le chat pourra se percher s’il veut se mettre hors de portée du chien.

 

  • En cas de dispute, ne vous interposez surtout pas directement, pour ne pas vous blesser. Vous pouvez prévoir un spray d’eau ou une grande serviette à jeter en cas de problème, afin de détourner l’attention.

 

La patience pour réussir la cohabitation entre animaux 💪🏻

 

[caption id="attachment_1295" align="aligncenter" width="568"]Cohabitation entre animaux de compagnie - Les chats - VetPocket - Chats qui dorment Merci @black_kitty_boo pour la photo ❤[/caption]

Une fois les présentations faites, il est temps de laisser les animaux s'habituer l’un à l’autre. Une fois encore, faites preuve de patience : cela peut prendre plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Afin d'éviter les disputes, assurez-vous que chacun dispose de ses propres affaires : couchage, gamelles d’eau et de nourriture, jouets… 

Il existe dans le commerce des phéromones apaisantes sous forme de diffuseur que vous pouvez brancher chez vous. Leur efficacité n’est pas démontrée mais certaines personnes affirment que cela aide leurs animaux. A vous de tester si vous souhaitez vous faire votre propre opinion sur ces produits. 

Par exemple les produits Beaphar peuvent vous aider !

Un dernier conseil concernant les chats : si vous en avez plusieurs chez vous, il est conseillé d’investir dans plusieurs litières. En effet, un nouvel arrivant peut provoquer des problèmes comportementaux, notamment de malpropreté. Le fait d’avoir plusieurs litières peut grandement aider à prévenir ou à résoudre ce type de souci.

 

Que faire en cas d'échec de la cohabitation entre animaux ? 🏡

Si après de longs mois vos animaux ne paraissent toujours pas s’entendre, il est alors temps de se poser d’autres questions. Y-a-t-il quelque chose dans leur environnement qui provoque des conflits ? La situation a-t-elle des chances de s’améliorer avec le temps ? Si la réponse est non, il vous faudra alors penser à des alternatives.

Quelques solutions moins extrêmes existent cependant. Si votre logement le permet, vous pouvez tout simplement faire en sorte que vos animaux ne se croisent pas beaucoup, en leur aménageant chacun un espace. Sinon, il existe des vétérinaires spécialisés en comportement : une consultation avec l’un d’entre peut vous apporter des solutions. 

 

Suivre les conseils de VetPocket = cohabitation entre animaux réussie ! ❤

Une cohabitation réussie demande donc de bien connaître les particularités de chaque animal individuellement, du point de vue de son espèce mais aussi de plusieurs autres paramètres. La première rencontre est une étape clé pour une cohabitation réussie ; il s’agit ensuite de faire preuve de patience.

Si vous voulez plus de conseils à propos de nos compagnons à quatre pattes, téléchargez l’application VetPocket.

En attendant, nous serions ravis de lire vos témoignages au sujet de la cohabitation entre animaux en commentaires !

 

[caption id="attachment_1296" align="aligncenter" width="624"]La cohabitation entre chats - VetPocket Merci @black_kitty_boo pour les photos de ces beaux bébés 😻[/caption]

 


Pour accéder à tous nos contenus sur la santé et le bien-être animal, téléchargez gratuitement l'application VetPocket ! 📲

 

Elle permet de centraliser les informations médicales de vos animaux : comptes-rendus de consultation, radios, résultats de prises de sang, ordonnances... En bonus, votre vétérinaire peut remplir l'application en temps réel ! VetPocket accepte tous les animaux de compagnie : chien, chat, lapin, furet, serpent... 🐾

 

En plus du carnet de santé partagé, vous retrouverez aussi : 

  • La partie identité 😊 : regroupe les informations importantes de votre animal.
  • Les traitements 💊 : pour n'oublier aucune prise médicamenteuse, que ce soit pour les vaccins, antiparasitaires, traitements ponctuels ou à vie.
  • Le suivi de l'alimentation et du poids 📈 : avec un espace dédié à l'alimentation et une courbe de poids pour suivre l'évolution de votre animal.
  • L'agenda 📅 : pour noter les rendez-vous importants mais aussi l'apparition de troubles chez votre animal (exemple : vomissements, chaleurs...).
  • La carte 🗺 : affiche tous les vétérinaires à proximité de votre localisation ainsi que leurs coordonnées et vous permet de prendre rendez-vous directement chez votre vétérinaire habituel.
  • Le blog ✍🏼 : pour en apprendre plus sur la santé et le bien-être animal.

 

On vous attend sur VetPocket 😊

 

 

Bibliographie

  • MAJUMDER, CHATTERJEE, BHADRA (2014). A dog’s day with humans–time activity budget of free ranging dogs in India. Current science 106, 874-878. 
  • DEEB, DIGIACOMO, BERNARD et al (1990). Pasteurella multocida and Bordetella bronchiseptica infections in rabbit. In Journal of Clinical Microbiology. 1990, 70-75.
  • FREEMAN, ELLIOT, KING (1961). Critical Period in social Development of Dogs. Science 133, 1016-1017.

 

 




  Retour aux actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *