Comment constituer une trousse de premiers secours pour mon animal ?

Publié le : 11 septembre 2020

 

Trousse de secours pour son animal - VetPocket

Lorsque l’on adopte un animal, on se pose rapidement une multitude de questions : comment l’habituer au mieux à son nouvel environnement, comment bien le nourrir ou l’éduquer ? Cependant, d’autres interrogations arrivent plus tard, parfois de manière plus urgente. Que faire s’il se blesse ? En cas de besoin, comment puis-je lui apporter les premiers soins avant d’aller chez le vétérinaire ? La trousse de secours est la solution !🩺

Tels de véritables parents soucieux de la santé de leurs enfants, vous vous inquiétez beaucoup trop pour leur petite bouille d’amour ? 🥰 On comprend parfaitement ! Pour soulager votre esprit et éloigner le stress, nous allons voir ensemble comment créer sa propre trousse de secours afin de pouvoir apporter les premiers soins à votre animal. 

Que dois-je prévoir dans la trousse de premiers secours de mon animal ?

Une trousse de premiers soins vous permet de résoudre les petits problèmes que votre animal peut rencontrer au quotidien. A l’image d’une armoire à pharmacie, elle contient plusieurs éléments qui peuvent vous aider à gérer un maximum de situations ! 

Dans un premier temps, choisissez un contenant adapté : une trousse de premiers secours doit avoir la taille adéquate pour être rangée et transportée facilement. Libre à vous de choisir ce qui vous convient le mieux ! Si vous voulez quelques idées, une petite boîte à outils 🧰 ou de pêche peuvent être pratiques pour cet usage car leurs multiples compartiments facilitent le rangement. 

Sachez qu’il existe également des trousses de secours toutes faites disponibles dans le commerce (notamment sur internet), mais elles sont pour la plupart assez chères ou incomplètes. Vous pouvez facilement trouver de quoi en composer une vous-même, ce qui s’avère plus économique et vous permet de la personnaliser selon les besoins de votre animal.

Voici à présent notre petite liste du matériel à rassembler dans votre trousse de secours spéciale animal en détresse ! Vous pouvez bien entendu l’adapter à votre compagnon et à ses besoins spécifiques. 😉

1/ Les objets permettant d’assurer hygiène et sécurité

  • Des gants à usage unique 🧤 (en latex, ou en nitrile en cas d’allergie), pour protéger vos mains et éviter de vous salir.
  • Quelques sacs à déchets : par exemple, des petits sacs en plastique.
  • Une muselière ou un lien en tissu assez large : quand votre animal a mal, il peut parfois avoir des réactions inattendues.

A savoir : Il est indispensable de disposer d'une muselière pour éviter des morsures de la part d'un chien que vous devez soigner. En effet, même le plus gentil des animaux peut mordre s'il a peur ou s'il souffre… 🙁

Si vous n'en avez pas à la maison, vous pouvez en confectionner une avec une large bande de tissu (une bande trop fine peut être douloureuse si elle est bien serrée). Nouez-la fermement autour de la gueule de votre chien, en faisant successivement un nœud simple sous sa gueule puis un autre au-dessus, puis faites un nœud assez lâche derrière ses oreilles. 

Vous pouvez l'éduquer à supporter sa muselière en présentant cela comme un exercice d'éducation. Procédez petit à petit et récompensez-le avec des friandises. 🍬

Dans certains cas, la muselière est contre-indiquée : ne posez surtout pas une muselière à un chien qui vomit, convulse ou a des difficultés respiratoires.

2/ Le matériel de base dans la trousse de secours, facilement accessible : 

  • Des compresses, pour appliquer du désinfectant ou confectionner un pansement.
  • Une bande adhésive (de type sparadrap) et une bande de coton, pour poser un bandage en cas de saignement. Attention à ne pas trop serrer et faire garrot !
  • Une paire de ciseaux. ✂️
  • Du sérum physiologique, en dosettes à usage unique.
  • Du désinfectant : povidone iodée (Bétadine par exemple) ou chlorhexidine (Biseptine par exemple), en dosettes à usage unique. Attention, il ne faut jamais mélanger deux désinfectants [¹ Russel et al., 2004)
  • Un set de crochets à tiques de différentes tailles.

A savoir : Le crochet à tiques, aussi appelé tire-tiques, sert comme son nom l'indique à ôter une tique plantée dans la peau de votre animal. Ces ustensiles sont souvent vendus en sets qui en contiennent de différentes tailles, permettant de s'adapter à la taille de la tique que vous souhaitez enlever. 

Les tiques sont de gros acariens hématophages, cela signifie qu’elles se nourrissent de sang 🩸. Elles sont surtout présentes dans les hautes herbes ou en forêt et se fixent sur la peau, sur nous ou sur nos animaux, puis se gorgent peu à peu de sang. Elles sont généralement assez visibles, sous forme de petite boule brune ou rougeâtre. Elles se situent souvent dans les plis du corps : derrière les oreilles, à la base des membres, au niveau de l'aine...

💡 Pour retirer une tique plantée sur votre animal, placez un crochet à tiques de taille adaptée de part et d'autre du corps de l'acarien. Tournez ensuite doucement votre crochet, en ne tirant que très légèrement. Si vous appliquez une force excessive, il est possible que la tête de la tique reste plantée dans la peau. C'est pour cette même raison qu'il est déconseillé d'utiliser une simple pince à épiler pour retirer une tique.

  • Une couverture de survie, pour réchauffer et protéger.
  • Une gourde portative, avec un petit récipient pour servir de gamelle.
  • Une pince à épiler, pour retirer une éventuelle écharde ou autre objet pointu.
  • Un thermomètre 🌡️, pour prendre la température de votre animal.

A savoir : Par mesure d’hygiène, utilisez un thermomètre différent de celui que vous utilisez pour les humains de la maison ! Soyez précautionneux lorsque vous l’insérez (vaseline), et ne forcez pas en cas de doute. Pour avoir un point de référence, voici les températures usuelles des principaux animaux de compagnie : 

Chien et chat : autour de 38,5 °C
Lapin : entre 38,5 et 40 °C, selon sa taille
Rongeurs : entre 36 et 39,5 °C, selon l’espèce considérée
Furet : entre 37,5 et 40 °C

3/ En bonus, dans la trousse de secours ou à la maison :

  • Une couverture ou une serviette, pour garder votre animal au sec et au chaud.
  • De l’alcool à 90°, pour désinfecter le matériel utilisé.
  • Un coupe-griffes.
  • Une seringue 💉 de 5 ou 10 millilitres, si vous devez administrer des médicaments.
  • Une brosse.
  • Du vermifuge adapté à votre animal (selon son espèce et son poids), contre les parasites internes. 🐛
  • De l’antiparasitaire externe adapté à votre animal (selon son espèce et son poids), contre les puces et les tiques.
  • Du charbon actif, qui peut aider à éliminer des substances nocives ingérées par votre animal [²DENAUNOIS et al.]. En cas d’ingestion de produit toxique, il est fortement recommandé de contacter votre vétérinaire. 

Ce matériel peut être acheté chez votre vétérinaire, en pharmacie ou en animalerie. 🙂

Une fois tout ceci en votre possession, vous avez une excellente base pour parer aux principaux problèmes médicaux qui peuvent advenir ! Sachez cependant que rien de tout cela ne peut se substituer à une consultation chez votre vétérinaire. En cas de doute, appelez votre vétérinaire traitant pour connaître la marche à suivre. 📞

Intervenir sans aggraver la situation 

Vous êtes à présent paré pour soigner des blessures légères ou pour résoudre les petits soucis que peut rencontrer votre compagnon. 

Faites toutefois attention à ne pas faire plus de mal que de bien. Au moindre doute, n'agissez pas seul et n'hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.💡 Faites particulièrement attention à l'automédication : un médicament ne doit pas être administré sans qu'un professionnel de la santé animale ne vous l'ait conseillé. Outre les risques de mauvais emploi ou de surdosage, certains médicaments destinés aux humains sont toxiques pour les animaux. ☠️

L'importance de la prévention

N’oubliez pas que le meilleur moyen de préserver la santé de votre compagnon est la prévention : vous éviterez des soucis en surveillant régulièrement sa santé et en sécurisant son environnement. Si vous possédez plusieurs animaux, faites en sorte qu’ils cohabitent bien ensemble pour éviter les éventuelles bagarres. De même, le fait de socialiser votre chien dès son plus jeune âge lui permettra de cohabiter pacifiquement avec les autres animaux.

Une fois que le problème de votre animal est réglé, pensez à bien nettoyer le matériel utilisé et à remplacer les ustensiles à usage unique.

 

Le petit mot de la fin

Créer votre propre trousse de secours pour votre animal peut être fortement utile en cas d’urgence médicale. Que ce soit un petit bobo, ou une situation plus complexe, c’est en étant préparé(e) que vous gérerez au mieux sa santé ! 💓

 

Trousse de secours animal - VetPocket

Merci à notre fidèle abonné Instagram @bunny.and.cie pour cette photo 📷

Sources : 

¹RUSSEL, HUGO, AYLIFFE (2004). Principles and Practice of disinfection, preservation and sterilization. 4ème Ed, Oxford, Blackwell.
² DELAUNOIS, PLUME, ANSAY et al. (1997). Les antidotes en médecine vétérinaire.




  Retour aux actualités

Deprecated: Thème sans comments.php est obsolète depuis la version 3.0.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/leok7194/public_html/wp-includes/functions.php on line 5059

Une réponse à “Comment constituer une trousse de premiers secours pour mon animal ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *