Comment voyager avec son animal ?

Publié le : 25 janvier 2022

[caption id="attachment_1307" align="aligncenter" width="625"]Voyager avec ses animaux - VetPocket - Voyager avec ses chats Merci @celtic_lumos_bengal pour les photos đŸŸâ€[/caption]

 

Comment bien voyager avec son animal ? ✈ Lorsque l’on part en vacances avec un animal, il faut penser Ă  beaucoup de choses et on peut vite se faire submerger. Cet article vous dĂ©cortique la marche Ă  suivre pour vous aider Ă  y voir plus clair dans les prĂ©paratifs mais aussi dans le voyage et le retour Ă  la maison.

Nous allons donc vous donner des conseils pour que vous et votre animal vous sentiez le mieux possible avant, pendant et aprĂšs le voyage.

 

Conseils pour voyager avec son animal sereinement

Il est trĂšs important de s’y prendre trĂšs Ă  l’avance (certaines procĂ©dures peuvent prendre jusqu’à 6 mois) et de se renseigner. Pour ĂȘtre certain d’avoir toutes les informations dont vous avez besoin pour prĂ©parer correctement le voyage et ne pas ĂȘtre dans le stress, faites appel Ă  votre vĂ©tĂ©rinaire, contactez l’ambassade du pays de destination, appelez la compagnie aĂ©rienne...

[caption id="attachment_1300" align="aligncenter" width="719"]Voyager avec ses animaux -voyager chien - VetPocket Merci @les_aventures_de_loki pour la photo❀[/caption]

 

Modalités réglementaires en fonction du pays de voyage  [1] [3]

Si vous voyagez Ă  l’étranger avec un chien, un chat ou un furet il y a certaines modalitĂ©s Ă  respecter. đŸ¶đŸ± Celles-ci dĂ©pendent du pays de destination. 

Voyager avec son animal en Europe 

Si vous partez dans un pays de l’Union EuropĂ©enne (UE), il est nĂ©cessaire que votre animal soit :

  • IdentifiĂ© avec une puce Ă©lectronique (les identifications par tatouages sont cependant autorisĂ©es par certains pays si l’animal est nĂ© avant 2011)
  • Qu’il ait un passeport europĂ©en, dĂ©livrĂ© par un vĂ©tĂ©rinaire, Ă  jour (attention notamment dans les aĂ©roports, il sera vĂ©rifiĂ©) avec ses vaccins rage Ă  jour. Pour les chiots et les chatons, ce vaccin ne peut ĂȘtre fait qu’à partir de 12 semaines (soit 3 mois). De plus, si c’est la premiĂšre vaccination de l’animal, le vaccin est reconnu comme lĂ©galement actif 21 jours aprĂšs l’injection. Ainsi, un animal qui voyage en UE a forcĂ©ment au moins 15 semaines.
  • De plus, si le pays de destination est la Finlande, Malte, le Royaume-Uni ou l’Irlande, un traitement antiparasitaire contre l’échinococcose est indispensable. Il doit ĂȘtre rĂ©alisĂ© par un vĂ©tĂ©rinaire et doit figurer dans le passeport.

 

Voyager avec son animal hors Europe

Si vous partez hors UE, les modalitĂ©s sont les mĂȘmes (identification par puce Ă©lectronique et vaccination rage Ă  jour) mais ces pays exigent en plus de vĂ©rifier que le vaccin a bien fonctionnĂ©. Pour cela, il demande un titrage des anticorps antirabiques rĂ©alisĂ© par un laboratoire agrĂ©Ă© et au moins 30 jours aprĂšs la vaccination. Tant que la vaccination antirabique est Ă  jour (rappels rĂ©alisĂ©s dans les temps Ă  24h prĂšs), ce titrage est valable et n’a pas besoin d’ĂȘtre refait.

Pour voyager avec d’autres animaux de compagnie, comme le lapin, il n’y a pas de rĂ©glementation gĂ©nĂ©rale pour les voyages en UE mais il peut y avoir des exigences selon le pays de destination.

Le site anivetvoyage répertorie toutes ces exigences réglementaires.

 

⚠ Attention :

Il existe toujours des exceptions et certains pays demandent plus que d’autres. Par exemple, l’Afrique du Sud exige un traitement des chiens contre les filaires (parasites du sang) et quelques Ă©tats demandent un certificat sanitaire rempli par le vĂ©tĂ©rinaire avant le voyage.

Il faut faire attention, lorsqu’on part dans un pays Ă©tranger hors UE, Ă  prĂ©voir Ă  l’avance les exigences de la France pour l’entrĂ©e d’animaux sur le territoire. Ainsi, il faut s’assurer d’avoir un passeport europĂ©en et les vaccins rage Ă  jour, une identification par puce Ă©lectronique de l’animal et un titrage des anticorps antirabiques rĂ©alisĂ© au moins 30 jours aprĂšs la vaccination.

 

Prévention parasitaire et vaccinale 

Il y a trĂšs peu de rĂ©glementation imposant des traitements antiparasitaires lors de voyages (les principaux ont Ă©tĂ© Ă©voquĂ©s plus haut). Certains pays font des recommandations mais rien n’est obligatoire. Par exemple, pour un voyage dans le sud de la France, il est recommandĂ© de vacciner les chiens contre la leishmaniose.

Cependant il peut ĂȘtre intĂ©ressant de traiter en prĂ©vention contre les parasites principaux retrouvĂ©s dans le pays de destination ou au retour de l’animal. Pour les parasites externes, dans les zones tempĂ©rĂ©es il faudra faire particuliĂšrement attention aux tiques, phlĂ©botomes et moustiques pour les chiens et puces et moustiques pour les chats. Dans les zones tropicales ce sont les glossines, taons et punaises qui doivent ĂȘtre surveillĂ©s. Pour ce faire il faut appliquer des antiparasitaires externes, discutez des possibilitĂ©s avec votre vĂ©tĂ©rinaire (attention, pas de permĂ©thrine chez le chat) [2].

Le site de l’ESCAPP France est trùs complet et regroupe les principaux risques en termes de parasites selon les pays.

 

N’oubliez pas le carnet de santĂ© car certains pays exigent plus que le seul vaccin rage (ex : maladie de CarrĂ©, leptospirose
). De plus, mĂȘme s’ils ne sont pas obligatoires, il est conseillĂ© d’avoir les vaccins de base Ă  jour. Discutez-en avec votre vĂ©tĂ©rinaire.

 

A ne pas oublier

  • Il va ĂȘtre important de prendre contact avec la compagnie aĂ©rienne, l’hĂŽtel ou la chambre d’hĂŽte pour s’assurer que votre animal y est acceptĂ© et pour connaĂźtre les conditions. Ceci permet d’anticiper et de prĂ©voir Ă  l’avance le nĂ©cessaire.
  • PrĂ©parer aussi une trousse de premier secours  Ă  emmener avec vous le jour du dĂ©part. Faites-en sorte qu’elle soit toujours Ă  porter de main, dans un endroit connu de tous.
  • Pensez aussi Ă  prendre un billet pour votre animal.
  • Il est bien de prĂ©venir votre assurance que vous partez en vacances avec votre animal. De plus il est possible de prendre une assurance pour lui.

 

Pour rendre le voyage de votre chat le plus agrĂ©able possible, le mieux est, avant le voyage, de l’habituer Ă  sa caisse de transport. Il suffit de la laisser ouverte dans un endroit calme de la maison pour que l’animal y ait accĂšs et vienne s’y coucher. Pour l’y aider, il est possible d’utiliser des phĂ©romones, de mettre des friandises ou d’y placer un drap ou un objet avec son odeur. Il est important de laver la cage de transport aprĂšs un Ă©pisode nĂ©gatif, par exemple un trajet chez le vĂ©tĂ©rinaire, car le chat va y laisser des odeurs qui lui indiqueront la peur et le stress et il ne voudra plus retourner dans la caisse.

 

Conseils pour un voyager avec son animal selon le mode de transport

[caption id="attachment_1323" align="aligncenter" width="768"]Voyager avec son chien - voyager avec ses animaux de compagnie - VetPocket Merci Ă  @jalukiasi_huskygang pour la photo đŸ˜»[/caption]

 

Voyager avec son animal en voiture

   1/ Voyager avec son chien

Pour les chiens, plusieurs solutions sont envisageables :

  • Il est possible de laisser le chien libre dans la voiture. Cependant, en cas d’accident, il est moins protĂ©gĂ© et il peut ĂȘtre difficile de le rattraper s’il s’échappe. De plus, cela est dangereux car un chien qui paniquerait pourrait dĂ©concentrer le conducteur et provoquer l’accident.
  • Pour attacher le chien, il existe des harnais avec attaches. Attention, il faut qu'il y ait plusieurs attaches pour Ă©viter les chocs en cas d'accident.
  • Pour les voyages en caisse de transport, si le chien est de petite taille il vaut mieux caler cette derniĂšre sur le sol de la voiture, entre la banquette arriĂšre et les siĂšges avant, plutĂŽt que de l’attacher sur la banquette arriĂšre. Si le chien est de grande taille on prĂ©fĂšrera mettre la caisse dans le coffre.
  • Pour les grands chiens qui voyagent dans le coffre, sans cage de transport, il est possible d’installer une barriĂšre de sĂ©curitĂ© (prĂ©fĂ©rer la barriĂšre au filet qui est inefficace pour les chiens de plus de 20 kg). Attention, la barriĂšre de sĂ©curitĂ© doit ĂȘtre convenablement posĂ©e sinon elle n’aura aucune utilitĂ©.
  • Une autre possibilitĂ© est la remorque de transport mais il faut ĂȘtre certain que les portes ne s’ouvriront pas et le chien est plus exposĂ© aux chocs par l’arriĂšre. De plus, la surveillance de votre animal est plus compliquĂ©e.

ArrĂȘtez-vous toutes les 2 heures pour sortir le chien, le faire boire et le laisser faire ses besoins. Ne le laisser pas mettre sa tĂȘte par la fenĂȘtre car cela peut provoquer des otites, des conjonctivites et des blessures.

Chiens et mal des transports 

Les chiens peuvent avoir le mal des transports. Comme pour l’homme, il s’agit d’une rĂ©ponse de l’organisme Ă  la perception du mouvement. Il ne faut pas le confondre avec une phobie de la voiture chez le jeune. Les chiens qui ont le mal des transports peuvent ĂȘtre nausĂ©eux, anxieux ou nerveux.

L’animal va alors bailler rĂ©guliĂšrement, saliver excessivement, vomir, vocaliser, trembler, haleter (tous les signes ne sont pas forcĂ©ment prĂ©sents simultanĂ©ment). Ils peuvent mĂȘme ne plus rĂ©pondre aux ordres donnĂ©s. Il est alors conseillĂ© de mettre l’animal dans une caisse de transport pour diminuer son champ de vision. De plus, ne pas donner Ă  manger dans les 12h prĂ©cĂ©dant un voyage de moins de 12h. Il est aussi possible de voir avec un vĂ©tĂ©rinaire pour leur donner des mĂ©dicaments.

 

   2/ Voyager avec son chat

Pour les chats, il est conseillĂ© de les installer dans une caisse de transport. Elle ne doit pas ĂȘtre ni trop petite (le chat doit pourvoir ĂȘtre Ă  l’aise) ni trop grande (ce ne sera pas rassurant pour lui). Ainsi une caisse qui permet au chat de se retourner est suffisante, pas la peine de prendre plus grand. Pendant le voyage, il n’est pas utile de sortir le chat de sa caisse.

Si l'animal est craintif, le faire sortir dans un endroit inconnu et bruyant (comme les aires d’autoroutes) sera source de stress.

Mettez une alaise dans la caisse, ce qui Ă©vitera au chat d’ĂȘtre dans un environnement humide si jamais il urine pendant le voyage. GĂ©nĂ©ralement cela n’arrive pas car les chats sont capables de se retenir pendant des heures.

Pendant le voyage, prĂ©voir de la nourriture et de la boisson si l’animal en a besoin. Pour des animaux vraiment trĂšs stressĂ©s lors des transports, il est possible de voir avec un vĂ©tĂ©rinaire pour donner des mĂ©dicaments.

 

⚠ Attention :

Que ce soit pour les chiens ou pour les chats, il faut faire attention aux coups de chaleur. Il ne faut pas laisser un animal dans une voiture (surtout si elle est garĂ©e au soleil). Mettre un thermomĂštre dans le vĂ©hicule, Ă  l’endroit oĂč se situe l’animal, est un bon moyen de toujours connaĂźtre la tempĂ©rature et donc de rĂ©agir avant le coup de chaleur.

Dans la prĂ©vention du coup de chaleur, la bonne respiration de l’animal est importante. Il faut lui proposer rĂ©guliĂšrement de l’eau. Si cela est possible, mettez la climatisation pour rafraĂźchir la voiture (la tempĂ©rature ne doit pas ĂȘtre trop froide ni soufflĂ©e directement sur l’animal).

 

Voyager avec son animal en avion

Votre animal pourra voyager en cabine, en soute ou en fret.

  • Les animaux acceptĂ©s en cabine font moins de 5 kg, les autres devront voyager en soute ou en fret. Il est important de se renseigner auprĂšs de la compagnie aĂ©rienne pour les modalitĂ©s de transport. Par exemple : Air France n’accepte plus certaines races brachycĂ©phales. Il faut aussi indiquer la prĂ©sence de votre animal au moment de la rĂ©servation. En effet, bien souvent le nombre d’animaux acceptĂ©s en cabine est limitĂ©.
  • La caisse de transport doit correspondre aux normes IATA (association internationale des transports aĂ©riens). Il faut une cage qui soit assez grande pour que l’animal puisse se coucher, rigide et ventilĂ©e.

Renseignez vous Ă  l’avance pour savoir si l’animal voyagera en soute, en cabine ou en fret. Recontactez la compagnie aĂ©rienne trois jours avant le dĂ©part pour ĂȘtre sĂ»r que l’animal soit transportĂ©.

Attention, les chiens catégorisés en catégorie 1 ne sont pas autorisés à voyager par avion.

 

Voyager avec son animal en bateau

De mĂȘme que pour les voyages en avion, les modalitĂ©s de transport des animaux varient d’une compagnie Ă  une autre. Il faut donc se renseigner avant de prendre son billet. Il est possible que l’animal voyage avec vous en cabine, dans le chenil du bateau ou reste dans la voiture (pour des traversĂ©es courtes).

 

Voyager avec son animal en train

Les animaux sont gĂ©nĂ©ralement autorisĂ©s Ă  bord des trains et sont sous votre responsabilitĂ©. Pour les trains de la SNCF, les animaux de moins de 6kg doivent voyager dans une caisse de transport ou un panier (45 cm x 30 cm x 25 cm maximum) placĂ© sur vos genoux ou Ă  vos pieds, ceux de plus de 6kg doivent porter une museliĂšre. Il faut prendre un titre de transport adaptĂ© Ă  la taille de votre animal. Pour les chiens guides d’aveugle, le transport est gratuit et le port de museliĂšre n’est pas une obligation. Il est obligatoire de voyager avec tous les documents utiles Ă  l’identification de l’animal [4].

Mettez dans la caisse de l’animal, son nom, le vĂŽtre ainsi que votre numĂ©ro de tĂ©lĂ©phone et adresse.

Attention, les chiens catégorisés en catégorie 1 ne sont pas autorisés à voyager en train.

 

Voyager avec son animal en transports en commun

Les petits animaux sont acceptĂ©s s’ils sont dans un sac ou une cage de transport pour un voyage en autocar.

Sur Uber, une nouvelle catégorie de transport à été créée : Uber Pet. Vous pourrez ainsi voyager avec votre animal !

Les taxis ont le droit de refuser de prendre un animal Ă  leur bord. Il est conseillĂ© d’appeler Ă  l’avance la compagnie de taxi pour vĂ©rifier qu’elle accepte les animaux Ă  son bord.

 

Conseils une fois sur place ou au retour en France

Une fois arrivĂ©e Ă  votre destination, n’obligez pas le chat Ă  sortir de sa caisse de transport. Il est possible que l’animal ait besoin de prendre son temps. Il faut alors ouvrir la cage et la placer dans un endroit calme ; le chat finira par sortir tout seul et ce sera moins stressant pour lui.

Pendant toute la durĂ©e des vacances, il faudra faire attention aux parasites. Notamment, pour Ă©viter les tiques, ne promenez pas votre chien dans les zones Ă  risque. AprĂšs la balade, vĂ©rifiez qu’il n’y en ait pas d’accrocher Ă  la peau de votre animal. Retirez-les avec une pince Ă  tique (ne pas mettre d’alcool dessus pour Ă©viter que la tique ne dĂ©verse des bactĂ©ries).

Au retour en France, vous pouvez faire des examens pour savoir si l’animal Ă  des problĂšmes de santĂ© suite au voyage. 

Si votre destination est la montagne ou la mer il faut surveiller un certain nombre de choses.

Partie en voyage avec son animal Ă  la montagne ou en hiver

  • Avec l’altitude, il faut surveiller la venue d’ƓdĂšme aigu du poumon (animal qui a du mal Ă  respirer), de troubles cardiaques et de dĂ©shydratation.
  • Lorsque le voyage se fait en hiver, avec la neige il faut faire attention aux affections des coussinets ou des yeux.
  • Chez le Dobermann blanc et les chats blanc, il faut prendre en compte le risque de coup de soleil.
  • Il faut aussi protĂ©ger du froid les animaux Ă  poils ras.

 

Partir en voyage avec son animal à la mer ou en été 

  • En Ă©tĂ©, il faut faire attention aux coups de chaleur. Si l’animal se balade, regarder les pattes pour vĂ©rifier qu’il n’y ait pas de problĂšme est une bonne idĂ©e.
  • Lors de vacances Ă  la mer, il faut faire attention aux coups de soleil et aux noyades. Mais aussi aux atteintes oculaires, aux otites, aux lĂ©sions cutanĂ©s (dues au sel).
  • Le chien ne doit pas boire d'eau de mer. Il risquerait de s’intoxiquer et d’avoir des problĂšmes digestifs.
  • Certaines plages ne sont pas ouvertes aux animaux, renseignez-vous !

 

Check list pour partir en voyage avec son animal sereinement 

A ne pas oublier : 

  • Passeport europĂ©en Ă  jour
  • Identification par une puce Ă©lectronique
  • Vaccin rage Ă  jour
  • Certificat de bonne santĂ© signĂ© par un vĂ©tĂ©rinaire si besoin (certains pays hors UE)
  • Titrage anticorps antirabique (si voyage hors UE)
  • Autres vaccins Ă  jour
  • Traitement antiparasitaire
  • PrĂ©voir caisse de transport
  • Prendre les billets de l’animal
  • Trousse de secours
  • MĂ©dicaments si l’animal est sous traitement
  • Affaires de l’animal (gamelle, coussins, jouets 
)

 

Pour prĂ©parer un voyage avec son animal il faut s’y prendre Ă  l’avance et se renseigner auprĂšs d’un vĂ©tĂ©rinaire, de l’ambassade du pays de destination, du site anivetvoyage, de la compagnie aĂ©rienne, pour avoir le maximum d’informations sur la marche Ă  suivre. Certaines procĂ©dures rĂ©glementaires (obligatoires sous peine de voir votre animal bloquĂ© Ă  la frontiĂšre) prennent du temps.

Un voyage n’est pas quelque chose qui s’improvise.

 

Partagez en commentaires vos anecdotes de voyage avec votre animal et à donner vos tips et astuces. 

 

[caption id="attachment_1301" align="aligncenter" width="668"]VOyager avec ses animaux de compagnie - voyage en voiture -chien - VetPocket Merci @black_kitty_boo pour cette jolie photo đŸ˜»[/caption]

 


Pour accĂ©der Ă  tous nos contenus sur la santĂ© et le bien-ĂȘtre animal, tĂ©lĂ©chargez gratuitement l'application VetPocket ! đŸ“Č

 

Elle permet de centraliser les informations mĂ©dicales de vos animaux : comptes-rendus de consultation, radios, rĂ©sultats de prises de sang, ordonnances... En bonus, votre vĂ©tĂ©rinaire peut remplir l'application en temps rĂ©el ! VetPocket accepte tous les animaux de compagnie : chien, chat, lapin, furet, serpent... đŸŸ

 

En plus du carnet de santé partagé, vous retrouverez aussi : 

  • La partie identitĂ© 😊 : regroupe les informations importantes de votre animal.
  • Les traitements 💊 : pour n'oublier aucune prise mĂ©dicamenteuse, que ce soit pour les vaccins, antiparasitaires, traitements ponctuels ou Ă  vie.
  • Le suivi de l'alimentation et du poids 📈 : avec un espace dĂ©diĂ© Ă  l'alimentation et une courbe de poids pour suivre l'Ă©volution de votre animal.
  • L'agenda 📅 : pour noter les rendez-vous importants mais aussi l'apparition de troubles chez votre animal (exemple : vomissements, chaleurs...).
  • La carte đŸ—ș : affiche tous les vĂ©tĂ©rinaires Ă  proximitĂ© de votre localisation ainsi que leurs coordonnĂ©es et vous permet de prendre rendez-vous directement chez votre vĂ©tĂ©rinaire habituel.
  • Le blog âœđŸŒ : pour en apprendre plus sur la santĂ© et le bien-ĂȘtre animal.

 

On vous attend sur VetPocket 😊

 

BIBLIOGRAPHIE

[1] AniVetVoyage - Voyager avec son animal de compagnie avec l’aide de son vĂ©tĂ©rinaire (s. d.) . [https://www.anivetvoyage.com/] (consultĂ© le 18/04/2020).

[2] DE MACEDO M. (2016) La « consultation voyage » en médecine vétérinaire. ThÚse.

[3] ÉTRANGÈRES M. de l’Europe et des A. (s. d.) Animaux domestiques. In France Diplomatie - MinistĂšre de l’Europe et des Affaires Ă©trangĂšres. [https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/services-aux-francais/preparer-son-expatriation/douanes/article/animaux-domestiques] (consultĂ© le 18/04/2020).

[4] Vos animaux de compagnie (s. d.) . In SNCF. [https://www.sncf.com/fr/offres-voyageurs/voyager-en-toute-situation/animaux-de-compagnie] (consulté le 18/04/2020).

 

 

 

 




  Retour aux actualitĂ©s

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *